Séances n° 2 et 3

 Télécharger le plan d'intervention des séances n° 2 et 3 (format Word .docx)
 Télécharger les exercices des séances n° 2 et 3 (format PDF)

Le style

• 1. Quelques citations…

Le style est l'homme même.  [Georges-Louis Leclerc de Buffon]
La plus noble pensée ne peut plaire à l’esprit quand l’oreille est blessée. [Boileau]

> Partisan du style naturel, voire d’un style transparent :

Le meilleur style est celui qui se fait oublier. [Stendhal] — du même :
Le style doit être comme un vernis transparent : il ne doit pas altérer les couleurs, ou les faits et pensées sur lesquels il est placé.
Le style, c'est l'oubli de tous les styles
.  [Jules Renard]
Le naturel est bien plus sûr : le mot doit mûrir sur l'idée, Et puis tomber comme un fruit mûr. [Charles Nodier, in Le style naturel]

> Adeptes d’un style travaillé, personnel (maniérisme ?) :

Le style résulte d'une sensibilité spéciale à l'égard du langage. Cela ne s'acquiert pas, mais cela se développe. [Paul Valéry]
Le style est la volonté de s'extérioriser par des moyens choisis. [Max Jacob]

> Contempteurs du style, valorisant plutôt la pensée :

Les vrais grands écrivains sont ceux dont la pensée occupe tous les recoins de leur style. [Victor Hugo]
L'originalité d'un auteur dépend moins de son style que de sa manière de penser. [Anton Tchekhov]

• 2. Mon école : celle d’un style affirmé, travaillé, voire artificiel ; d’une signature puissante « à nulle autre pareille ». Échantillons :

> Extrait de « La chevelure vol… » chez Mallarmé

La chevelure vol d'une flamme à l'extrême
Occident de désirs pour la tout éployer
Se pose (je dirais mourir un diadème)
Vers le front couronné son ancien foyer

> Extrait de Francis Ponge

Le cageot (in Le parti pris des choses, 1942)

À mi-chemin de la cage au cachot la langue française a cageot, simple caissette à claire-voie vouée au transport de ces fruits qui de la moindre suffocation font à coup sûr une maladie. Agencé de façon qu'au terme de son usage il puisse être brisé sans effort, il ne sert pas deux fois. Ainsi dure-t-il moins encore que les denrées fondantes ou nuageuses qu'il enferme. À tous les coins de rues qui aboutissent aux halles, il luit alors de l'éclat sans vanité du bois blanc. Tout neuf encore, et légèrement ahuri d'être dans une pose maladroite à la voirie jeté sans retour, cet objet est en somme des plus sympathiques - sur le sort duquel il convient toutefois de ne s'appesantir longuement.

> à lire : la rage de l’expression (F. Ponge), vraie méthodologie d’écriture
> à lire : exercices de style (R. Queneau), l'un des ouvrages les plus célèbres de l'écrivain français. Paru en 1947, ce livre raconte 99 fois la même histoire, de 99 façons différentes.

• 3. Exercices

Extrait de : méthode de stylistique française à l’usage des élèves, Gigord éditeur, Paris
« ce qu’on substitue aux verbes être, se trouver, il y a »
Voir feuilles d’exercices jointes (4 exercices).
Chaque exercice : environ 7 minutes + correction partagée : 5 minutes

• 4. Texte de création (à commencer ici, à poursuivre chez soi)

> Deux versions d’un même récit
Version 1 : style clair, vocabulaire simple, public enfantin
Version 2 : style élaboré et personnel, vocabulaire étendu, public adulte initié
> Gabarit minimum par version : 900 caractères espaces compris ou 150 mots
> Argument basé sur un fait historique daté du 4/11/1879 : invention de la caisse enregistreuse par James Ritty
> Livraison : dans deux séances (18/11/10 sauf changement de date)

• 5. Synthèse des textes de présentation transmis par les étudiant(e)s

• 6. Agenda : déterminer date prochaine séance (semaine prochaine) ; disponibilités : lundi 8, mercredi 10, jeudi 11, vendredi 12)

• 7. Lecture d’un texte choisi

Les Enfants

In Le Prophète de Khalil Gibran (1883-1931)

Version 1 :

Une femme qui tenait un nouveau-né contre son sein dit : parle-nous des enfants.
Il dit :
Vos enfants ne sont pas vos enfants.
Ils sont les fils et les filles du désir de la Vie pour elle-même.
Ils passent par vous mais ne viennent pas de vous,
Et bien qu'ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas.
Vous pouvez leur donner votre amour, mais pas vos pensées.
Car ils ont leurs propres pensées.
Vous pouvez loger leurs corps, mais pas leurs âmes.
Car leurs âmes habitent la maison de demain, que vous ne pouvez visiter, pas même en rêve.
Vous pouvez vous efforcer d'être semblables à eux, mais ne cherchez pas à les rendre semblables à vous,
Car la vie ne revient pas en arrière et ne s'attarde pas avec le passé.
Vous êtes les arcs à partir desquels vos enfants, telles des flèches vivantes, sont lancés.
L'Archer vise la cible sur la trajectoire de l'infini, et Il vous courbe de toutes ses forces afin que les flèches soient rapides et leur portée lointaine.
Puisse votre courbure dans la main de l'Archer être pour l'allégresse,
Car de même qu'Il chérit la flèche en son envol, Il aime l'arc aussi en sa stabilité.

Version 2 (Ed. Casterman, 1972) — en gras, éléments commentés :

Et une femme qui portait un enfant dans les bras dit,
Parlez-nous des Enfants.
Et il dit :
Vos enfants ne sont pas vos enfants.
Ils sont les fils et les filles de l’appel de la Vie à elle-même.
Ils viennent à travers vous mais non de vous.
Et bien qu’ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas.
Vous pouvez leur donner votre amour mais non point vos pensées,
Car ils ont leurs propres pensées.
Vous pouvez accueillir leurs corps mais pas leurs âmes,
Car leurs âmes habitent la maison de demain, que vous ne pouvez visiter, pas même dans vos rêves.
Vous pouvez vous efforcer d’être comme eux, mais ne tentez pas de les faire comme vous.
Car la vie ne va pas en arrière, ni ne s’attarde avec hier.
Vous êtes les arcs par qui vos enfants, comme des flèches vivantes, sont projetés. L’Archer voit le but sur le chemin de l’infini, et Il vous tend de Sa puissance pour que Ses flèches puissent voler vite et loin.
Que votre tension par la main de l’Archer soit pour la joie ;
Car de même qu’Il aime la flèche qui vole, Il aime l’arc qui est stable.

Télécharger le plan d'intervention des séances n° 2 et 3 (format Word .docx)
Télécharger les exercices des séances n° 2 et 3 (format PDF)